Je ne suis pas un bonze vivant aux dépens du bouddhisme

Je ne suis pas un bonze vivant aux dépens du bouddhisme
我不是「呷教」的和尚

Par le Vénérable Maître Hsing Yun
Traduit par
Le-Binh Tran et Claude Merny

Le contenu

  • Pour la propagation du bouddhisme
    • Je ne suis pas un bonze «jiagao » (1)
    • Je ne suis pas un bonze «jiagao » (2)
    • Je ne suis pas un bonze «jiagao » (3)
  • Le parcours de la foi
    • Mon parcours de la foi
    • Est-ce que je corresponds à l’image d’un
      bonze?
    • Je me remémore le poème de l’anniversaire
      des cinquante ans du Vénérable Maître Taixu
    • Né sous les malheurs, grandi dans les
      difficultés, et heureux durant la vie entière
  • Nos efforts ne sont jamais inutiles – Faire un peu
    plus de choses pour le monde des hommes
    • Ma révolution pacifique du bouddhisme
    • Présenter une nouvelle mentalité sans l’imposer –
      Quelle innovation ai-je apportée au bouddhisme ?
    • Comment je comprends le bouddhisme
      humaniste
  • Epilogue
    • L’arbre a des racines, et l’homme, des origines
    • Récit sommaire de ma parenté par le sang et de mon terroir